Altruisme et Bien général

La crise du Covid révéle des choses intéressantes, et se situe en correspondance avec le Rayon que notre Humanité reçoit actuellement afin d’en retirer toute la Quintessence : l’Harmonie par le conflit (aussi nommé Rayon du Clivage). La chose correspond en outre très spécifiquement aux temps présents : lequel est celui du Choix (personnel mais également général)… Cette époque, par nos décisions (et par obligation cosmique), posera les jalons du futur choisi par notre engeance

Nous vîmes donc durant de nombreux mois, à l’inverse d’attitudes stériles sur lesquelles il n’est nul besoin de s’attarder, un immense élan de solidarité où quelques personnes donnèrent de leur temps, de leur capacité, de leur compassion. Au grand dam des oiseaux de mauvaise augure pour qui l’homme ne serait qu’un animal exempt d’empathie et incapable d’actes désintéressés…

Comment ne pas également souligner les élans mondiaux consécutifs à l’enième exécution d’un homme noir ! Même si, comme de coutume, il est évident que certains pouvoir idéologiques manipulent les émotions humaines, faut-il pour autant refuser de combattre l’injustice là où elle se manifeste avec force ?

Alors il est vrai que ce ne sont là que des étapes (Que d’aucuns estiment en outre mineures), mais faut-il pour autant les identifier comme inutiles? En réalité, dans l’ordre des choses universelles, la solidarité, fut-elle affranchie de quelque spiritualité, génèrent des ondes très positives susceptibles, selon densité et prégnance, d’atténuer la noirceur sous toutes ses formes.

Dans la période au sein de laquelle nous vivons, voire végétons, il est positif que de hautes valeurs se signalent alors que de multiples dominations sociétales (politiques, médiatiques), sauf exceptions, les mettent rarement en exergue ! La chose est d’autant plus indiquée en ces moments où, plus encore qu’à l’accoutumée, le conflit entre matière et véritable spiritualité atteint des sommets… (La loi et l’esprit de ce monde (c’est-à-dire de la forme) est de prendre, la Loi de la Vie (qui intègre la forme mais se trouve également au-delà, grâce au véritable Esprit) est de donner…)

Nous en sommes désormais au point qu’un nombre imposant d’individus estiment que les nobles sentiments sont un signe de faiblesse ! Autrement écrit, cela revient à penser que tous les Guides, les Mentors, les Avatars, les Maîtres, et jusqu’à Dieu Lui-même, lesquels ont fortement insisté sur l’Amour et ses corollaires adjacents, (Compassion, charité, don de soi, partage, dévouement, générosité, affection) se sont trompés… Chacun a liberté de le supposer, mais est-ce bien la réalité ?

Certes, les Vertus Divines ne se limitent pas à ce seul Sentiment, mais les sollicitations envers celui-ci démontrent, à qui sait voir, que quiconque en use au bénéfice de tous manifeste, même s’il ne le sait, l’ensemble des autres Principes que la Tradition Primordiale associe à l’Etre Suprême : Principes que cette dite Tradition ne se priva pas de mettre en lumière.

On remarquera d’ailleurs que Jean, le disciple préféré dont les écrits s’écartent (sur la forme) des autres Évangiles, utilise souvent des termes sans équivoques, tel “Dieu est Amour” ! Il veut nous faire comprendre par là qu’en réalité ce qui meut toutes les Spécificités Divines c’est ce dit Amour…

De fait, pour partir de la Source, quelle autre motivation qu’un Partage de Sa Nature avec les êtres intelligents qui apparaitront au sein de Sa Création, pourrait motiver Celui qui est Tout ?

L’Acte créateur, et donc tout ce qui en découlera, est une véritable initiative désintéressée : et en conséquence d’Amour Pur ! Ce que la Divinité propose aux formes pensantes de l’Univers et des différents Mondes n’est rien moins que la Connaissance plénière et la Communion totale à Son Etre et, par extension, la réalité de la Vie véritable car Éternelle.

Mais par quel procédé serait-il possible de prétendre atteindre cette Réalité mystique sans s’unir à l’Objet que sous-tend la Quête de la Conscience ? De quelle manière être en mesure d’atteindre la Ressemblance sans transfigurer durablement et profondément l’Image ? Et comment embellir et dépasser la forme sans certifier, à notre échelon, l’Espoir Divin jusqu’à une patente Communion de Nature ? Comment sans démontrer ce qu’est Dieu : fondamentalement, ontologiquement, structurellement ?

Si l’Intelligence première est authentiquement Amour, par quels moyens serait-Elle visible sur notre Sphère sans que les hommes Lui ressemblent? Et par quel miracle Ses autres Qualités seraient-elles perçues sans que le soit l’Amour ?

On saisit d’autant mieux pourquoi les diverses Traditions, qu’elles soient exotériques ou non, insistent à ce point sur le Sentiment qui soutient et donne sens à toutes choses ! Pour m’en expliquer plus avant, venons-en aux Éléments…

En manifestant Sa Présence, la Divinité dévoile identiquement Son Saint Nom : le Tétragrammaton, autrement dit “Celui Qui a Quatre Lettres“… YHVH : Quatres Lettres, Quatres Qualités mise en action par l’Etre Unique.

L’Amour s’assimile et englobe donc les Quatre Eléments. Jusqu’à notre niveau… Il est le Feu de la Volonté qui s’évertue à aller de l’avant, imperturbable sur le long terme et ferme dans sa démarche. C’est l’Air, l’intelligence qui favorise son rapport aux autres et octroie la faculté de délivrer l’enseignement. C’est l’Eau, le facteur magnétique qui attire à soi nombre d’hommes en questionnement. C’est enfin la Terre, c’est-à-dire l’agglutination des différentes Qualités précitées qui engendrent constance et pérennité…

Il n’y a pas ici de mystère sachant que c’est l’Esprit qui met en mouvement les Éléments ! Et si c’est l’Amour qui les meut, il n’est qu’inévitable que ceux-ci s’y assimilent. Aussi, par extension, quiconque certifie l’Amour, fut-ce à notre degré de densité, (Et même sans connotations religieuses ou structurelles) manifeste Dieu visiblement !

On peut donc assurément témoigner et vivre des Quatre Qualités de l’Esprit (voie mystique, théurgique : âpre et difficile), mais si tous n’en sont pas capables, chacun peut néanmoins toujours certifier de la Divinité en La rendant percevable par l’Amour déployé et partagé au dehors ! Notre Globe n’en a-t-il d’ailleurs pas besoin ? Comment atténuer les effets du karma planétaire sans que chacun soulage son karma personnel en accomplissant ce qui se doit pour les autres ?

Il est certes évidemment plus constructif de savoir pourquoi il conviendrait d’aider, de soulager, d’aimer mais, sachant ce qu’il en est de l’esprit mondain, tout homme intelligent se réjouira que certaines vibrations, fussent-elles générées par des êtres “inconscients”, rayonnent dans notre vallée de larmes !

Au demeurant, tout ceci explique en partie pourquoi les cultes religieux furent légions sur notre globe : à travers Temps et Espace… Pour autant qu’ils se rattachèrent (même moindrement) aux Lois sur lesquelles s’appuie la Tradition Originelle, ces différents rites ont leur raison d’être dans le souci d’offrir à chaque homme une source de lumière : l’autorisant à révéler et à rendre tangible la Perspective Divine.

Je n’insisterai plus ici sur les multiples détournement qui eurent lieu, mais il importe de saisir que la Providence, par le biais de multiples acteurs, a sans arrêt acté l’élargissement du paysage salvateur : à travers les âges… Ceci annihilera peut-être les opinions de certains pensant être les seuls détenant la Vérité : en réalité, on ne la détient pas : on L’EST progressivement et on en atteste ! Car si Dieu est vraiment la Vérité ultime, sachant qu’Il est Amour, seuls peuvent visibiliser cette Vérité ceux qui se signalent par une identique Passion altruiste, généreuse, dévouée.

Qu’ils le sachent ou non…

Le temps du Choix qui est désormais planétaire ouvre des portes en grand nombre : certaines hautement positives, d’autres beaucoup moins… Toutefois cet afflux de potentialités étirées sur deux fronts distincts est totalement normal, et ses fondements sont à rechercher dans les multiples et différents cycles qui s’additionnent et sur lesquels l’étude fut déjà menée en d’autres écrits.

À chacun de se situer personnellement dans ce Courant ascendant et à comprendre qu’en vertu de la solidarité cosmique nous ne sommes absolument pas seuls ou délaissés, mais une part importante dans le Développement de grands Êtres et, à ce titre, ces Derniers nous accorderont continuellement et invariablement les énergies nécessaires destinées au Bien général !

L’important n’est pas tant de le savoir ou de le croire à tout prix mais, comme ces derniers mois le démontrèrent, notre Race est assurément en mesure d’adapter (fut-ce moindrement) son rythme à l’universel : intégrant un Mouvement qui, au niveau global, inhibe en partie diverses forces involutives…

J’avais également fait mention il y a maintenant plusieurs années (et cela se confirme), de la mise en application progressive d’un plan déstructurant la société (spécifiquement au niveau ethnique) afin que certains pouvoirs puissent subsister ou consolider leur domination, mais là n’est pas l’importance : vu nos dérèglements globaux chacun de nous devra en effet gérer les conséquences des actes passés et à cet égard la primordialité se trouvera, comme à l’ordinaire, dans nos réactions personnelles…

Considérant la réponse mondiale des peuples face à la pandémie, et tout en sachant que d’autres crises surviendront inéluctablement, on peut cependant avoir confiance !

La Déité de notre Système ne demande d’ailleurs pas d’exclusive au degré spirituel, si ce n’est le don de soi : car ce qui sert à quelques-uns sert à tous ! Et Elle sait au plus haut point que c’est en devenant réellement humain que nous acquérons un statut divin…

Harmonie
Thot Théurge
http://www.theurgie.com/menu.html

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *